Tourisme Remiremont Plombières-les-Bains dans les Vosges, Lorraine, France

Journée mondiale des abeilles – À la découverte du Rucher de Launot

Publié le 20 mai 2024

En cette journée dédiée à nos amis pollinisateurs, si importants pour l’environnement, nous vous emmenons au Rucher de Launot. C’est là-bas, au cœur du Val-d’Ajol, que Jonathan Lyonnet s’est installé en 2022. Portrait.

Découvrir

Que produisez-vous au Rucher de Launot ?

Tous mes miels sont du secteur, je produis principalement sur les départements des Vosges et de la Haute-Saône. Je suis transhumant avec mes 300 ruches, ce qui me permet de faire plusieurs miellées. Je les déplace en plaine pour l’hiver où elles sont en place pour les miellées de printemps, colza ou encore acacia. Puis je les retranshume en zones de montagne pour faire les miels foncés, de montagne et de sapin. Voici l’itinéraire technique, j’adapte ensuite en fonction de mes envies et de la demande. Pour le miel de sapin, j’envoie chaque année des prélèvements pour le passer en AOP, en fonction des analyses.

J’ai aussi des produits dérivés, comme les vinaigres de miels. Au départ, il y a deux ingrédients : l’eau et le miel. Après un départ à froid, je laisse fermenter jusqu’à 1 an et je travaille à façon les vinaigres avec des aromates récoltés par mes soins.

Je propose également des bonbons et de l’hydromel, et parfois du miel au couteau. C’est tout simplement un rayon composé du miel et de sa cire, c’est une véritable gourmandise !

 

Depuis quand faites-vous cette activité ?

Cela fait 10 ans que je suis apiculteur, installé en tant que professionnel depuis septembre 2022. J’ai été paysagiste pendant 15 ans puis j’ai démissionné et j’ai repris mes études à Vesoul. J’y ai préparé un Brevet Professionnel Responsable d’Entreprise Agricole : c’était 10 mois de formation que j’ai terminés en juin et, en septembre, j’étais installé avec la chambre d’agriculture. J’ai commencé mon projet en même temps que ma formation.

 

Qu’aimez-vous le plus dans votre travail d’apiculteur ?

Ce que j’aime le plus, c’est de voir les abeilles travailler, de voir comment elles s’organisent entre elles. Simplement en les regardant rentrer dans la ruche, on sait déjà ce qu’il s’y passe. En ouvrant, on a d’autres marqueurs : le son, les bruits, comment elles se comportent, si elles travaillent, si tout va bien. Ce n’était pas simple au début, alors que mes maîtres de stage le faisaient assez facilement. Je me disais « quand-est ce que ça va venir ? ». Et maintenant c’est vraiment appréciable, je passe beaucoup de temps à les observer.

Le travail avec les abeilles, c’est ça qui est passionnant. Ça reste des animaux, il y a 70 000 individus dans une colonie, les gros ruchers sont impressionnants ! Et puis c’est toujours un peu aléatoire, il y a toujours de l’imprévu sur des ruchers quand on arrive. On ne sait jamais trop ce que l’on va trouver, mais c’est aussi ça qui est plaisant.

Ensuite, il y a la dégustation, quand on goûte le miel alors qu’il coule des extracteurs, pour savoir si on a réussi à bien faire la miellée souhaitée ! C’est parfois décevant de transhumer énormément de ruches à un endroit. Ce sont des nuits de travail et à la fin, le boulot n’est pas toujours récompensé. C’est compliqué, on est tributaire de la météo, il faut que nos colonies soient prêtes au bon moment, il faut une bonne floraison… C’est beaucoup d’éléments à prendre en compte, il faut que tous les astres soient alignés !

 

Quel est votre produit préféré ?

En bon vosgien, j’ai une petite préférence pour le miel de sapin ! Le tilleul n’est pas loin derrière, je l’aime avec un goût très prononcé, même un peu mentholé. Cela surprend toujours, ce n’est pas le miel le plus demandé mais j’aime le faire goûter aux gens. Il y a tellement de goûts différents. Je peux avoir 15-20 ruchers sur les mêmes miellées et obtenir des goûts différents pour chacun d’eux. Par exemple, pour le tilleul, s’il y a un peu moins de fleurs de tilleul à un endroit, les abeilles vont sur d’autres fleurs à côté et le goût s’en trouve moins prononcé. Pour les couleurs, c’est la même chose !

 

– Jonathan Lyonnet

 

Vente sur place et depuis le site internet : www.le-rucher-de-launot.fr

Pratique

Aller plus loin

Blog

Découvrez aussi !

Marie-Christine Valentin, gérante de la Pâtisserie Jean-Luc à Remiremont

Publié le 17 mai 2024

Journée internationale de la pâtisserie – Les nonnettes et loriquettes de la Pâtisserie Jean-Luc

Catégorie gastronomieCatégorie patrimoine
GAEC Lopin au Levain

Publié le 18 avril 2024

Interview – Le GAEC Lopin au Levain défend l’agriculture paysanne

Catégorie gastronomie
Lancement de saison de la randonnée au Val-d'Ajol - ©Fabienne Nicolas

Publié le 12 avril 2024

Le retour du printemps et de la randonnée au Val-d’Ajol !

Catégorie natureCatégorie événement
Outils d’accessibilité

Une recherche ?

Rechercher aussi...

- Inspirations -

Ils vous racontent...

- Brochures -

Téléchargez nos cartes et guides

LANGUE

Select language :