Produits du terroir vosgien

Produits du terroir vosgien

La Glace Plombières

Fruit du plus grand des hasards, la Glace Plombières a été créée par le cuisinier de Napoléon III qui fréquentait régulièrement la Station Thermale. Durant l’été 1858, l’Empereur avait commandé une crème renversée en dessert mais le cuisinier rata la recette et servit une curieuse pâtisserie jaune tendre réhaussée d’une multitude de cerises confites, cédrat et Kirsch. Celle-ci fit le régal des invités et Napoléon s’empressa d’appeler cette glace nouvelle « Plombières ». C’est cependant un pâtissier plombinois qui eut l’idée en 1882 de faire macérer les fruits confits dans le kirsch pour lui donner la saveur qu’on lui connait aujourd’hui.

L'Andouille du Val-d'Ajol

« La Confrérie des Taste-Andouilles et Gandoyaux du Val-d’Ajol a été créée en 1965 dans le but de promouvoir ces deux spécialités, et d’organiser la Foire aux Andouilles ainsi que d’autres manifestations gastronomiques. L’Andouille du Val d’Ajol est depuis 1984, une marque déposée auprès de l’INPI dont seuls cinq bouchers-charcutiers de la commune sont autorisés à en faire usage. La bague authentifie son origine. Selon la recette officielle, cette cochonnaille est embossée dans un boyau naturel avec 60% de viande maigre de porc prélevée dans toutes les parties de l’animal et 40% provenant des chaudins, sans oublier quelques épices. » Gérard VANCON, Président de la Confrérie

Miel de sapin AOP

Grâce aux immenses forêts de conifères des Vosges et à un climat propice à la prolifération du puceron, le lachnide vert, qui contribue à la production de miellat, la nature crée ici l’un des meilleurs et plus rare miel de France. Il s’agit en fait d’un miel de miellat. En saison, la forêt vosgienne distille alors «la rosée de miel » véritable manne sucrée qui scintille en mille éclats sur la végétation des sous-bois. C’est la période de la grande miellée et le moment des grandes transhumances qui attirent des milliers de ruches dans le massif et les forêts de sapins. Il est alors temps de savourez ce nectar naturel au goût puissant et suave de la forêt...

www.mieldesapindesvosges-aop.fr

Bières locales

Le territoire des Vosges Secrètes compte 6 brasseries : La Madelon, Marie-Thérèse, Quat’Sous, La Valheureuse, La Roulier et  La Brasserie du Bois Joli. Ces brasseries, très connues dans le Grand Est et ailleurs, font revivre la tradition brassicole de la destination à travers leur savoir-faire et leurs produits. A découvrir absolument ! 

 www.val-heureuse.com - www.brasserie-lamadelon.fr - www.brasserieduroulier.free.fr - www.brasserie-marie-therese.fr

Fromages des Vosges

Les fromages font partie de notre patrimoine culinaire. Les pâturages vosgiens entretenus avec soin par les fermiers donnent au lait des arômes particuliers et génèrent des fromages de caractère : munsters fermiers AOC, « Cœur de massif » à base de lait de vache de race vosgienne, tomme de montagne mais également faisselle moulée à la louche, chique à l’ancienne ou même des créations maisons avec des fromages à l’andouille ou du fromage blanc aux fruits du terroir… tous au lait cru naturellement et fabriqués dans le respect des traditions ancestrales. Sans oublier les fromages de chèvre déclinés en tomes, chèvre frais, demi sec et secs…
 

Bluets des Vosges

Roland Balandier cultive presque 2000 pieds de « Bluet des Vosges » depuis l’an 1987, en agriculture biologique. Terroir de myrtilles sauvages, le Girmont-Val-d’Ajol se prêtait parfaitement à la culture de ce fruit originaire du Canada, de la même famille que la myrtille qui pousse spontanément dans nos forêts vosgiennes.
D’un calibre plus important, composé d’une chaire blanche, et un peu plus doux et sucré, le Bluet des Vosges (marque déposée pour ce fruit cultivé sur le massif), contient les mêmes vertus que la myrtille sauvage : très riches en antioxydants et vitamine C. Confiture, sirop, jus, pâte de fruits, sorbet, à l’aigre doux, vinaigre, apéritif, liqueur... le bluet des Vosges est bon dans tous ses formats !

LA ROUTE DES CHALOTS

Les petites dépendances de ferme, appelées ici « chello », son spécifiques des Vosges. On en dénombre près de 300 sur ce territoire. Les plus anciens datent du XVIIe siècle. Véritables greniers, on y stockait le grain, la farine mais aussi les fameuses spécialités du terroir : les andouilles du Vald’Ajol et le kirsch.

Sur 120 km balisés, créez votre itinéraire en voiture, à vélo ou à cheval, à la découverte du patrimoine et des savoir-faire d’exception. Entre cascades et vergers, venez à la rencontre d’artisans et de producteurs qui se feront un plaisir de vous présenter leurs produits et leur savoir-faire.

www.routedeschalots.fr